admin

NodeMCU WiFi Deauther

Un NodeMCU WiFi Deauther, vous permet de déconnecter des appareils d’un réseau WiFi. Même si vous n’êtes pas connecté à ce réseau. Les deauthers tirent parti d’une faiblesse du protocole 802.11 qui permet l’envoi de trames de désauthentification par des périphériques non autorisés. Les deauthers comportent d’autres fonctionnalités telles que Beacon Spamming (spamming noms de réseaux WiFi) et Probe Spamming. Nos deauthers ne sont pas des WiFi Jammers, bien qu’ils aient un effet similaire. de réseaux de spams pour dérouter les autres.

Avant d’aller plus loin, je tiens à signaler que cet article est fortement inspiré de celui-ci: www.hackster.io

Pour commencer, les recommandations habituelles, utilisez ce type d’appareil uniquement sur votre propre réseau, ou avec une autorisation.  Et bien sûr, pensez à vérifier la législation en vigueur dans votre pays concernant l’utilisation de tels appareils et l’utiliser de manière responsable.

Introduction

Ce projet m’a été envoyé sous la forme d’une vidéo youtube, illustrée ci-dessous, qui expliquait ce qu’elle faisait: J’ai donc décidé de m’essayer à sa réalisation. Après avoir essayé de suivre les instructions relatives au github mélangé, j’ai trouvé les éléments suivants:

Étape 1: téléchargement du logiciel pour flasher.

Il vous servira a transférer les fichiers de l’étape 2, vers votre nodeMCU / ESP 8266 / wemos D1. Rendez vous sur cette page github et téléchargez la dernière version du flasher NodeMCU:
https://github.com/nodemcu/nodemcu-flasher by clicking on the Win32Release or Win64Release.

NodeMCU Flasher

Étape 2: Téléchargement des fichiers .bin

Le projet se trouve sur github, vous pourrez télécharger la dernière version des fichiers .bin (recherchez 1 Mo):
https://github.com/spacehuhn/esp8266_deauther

Vous pourrez trouver plus de détails sur le WIKI, et il est à noter aussi que le projet est traduit en fr.

Étape 3: Flasher deauther dans votre NodeMCU

Ouvrez le NodeMCU-Flasher.

Perso je n’ai rien touché dans l’onglet avancé, certains conseils d’appliqué les vrais paramètres de votre carte.

Ensuite dans l’onglet Configuration et cliquez sur paramètres pour la première ligne, puis sélectionnez les fichiers .bin Retournez à l’onglet d’opération et appuyer sur flasher. Le coin inférieur gauche a une case cocher pour confirmer quand c’est fait.

Configuration Branchez votre ESP8266 flashé sur une source d’alimentation.

Étape 4:

Procurez-vous un ordinateur, un téléphone ou une tablette et recherchez le réseau Wi-Fi utilisé. Connectez-le avec le mot de passe deauther. Une fois connecté, allez sur l’ip 192.168.4.1. Cela peut prendre une minute pour charger pour la première fois. Vous accéderez à une interface Web et vous devrez lire et accepter les accords. Les instructions pour la partie suivante sont sur le site Web du créateur, je me passerai de plus d’explications que vous trouverez facilement un peu partout sur le net.

What is New !

Here is a quick video about what is new
Version 2.0:

  • Completly rewritten code base for better performance and later enhancements
  • Custom Deauther SDK for easy compiling using Arduino
  • New serial command line interface to control and debug the program
  • New display UI with a lot of new functions
  • Improved web interface with multi-language support
  • Improved scanning for access points and stations (+ continuous scanning mode)
  • Save and select device names for both scanning and attacking
  • Save up to 60 SSIDs and 25 devices in one list (you can create, load and save multiple lists)
  • Added PacketMonitor to display UI
  • Deauth detection when scanning
  • RGB LED support for a quick indication what the device is doing (attacking, scanning, …)
  • Better documentation on the new wiki
Publié par admin dans ESP8266, HACK, WIFI, 0 commentaire

ESP32 datasheet et présentation

L’ESP32 : le successeur de l’ESP8266

Espressif, l’entreprise à l’origine de l’ESP8266, développe d’autres cartes, dont l’ESP32, le grand frère de 

<bound method PublicationPicture.alt of <PublicationPicture: schema-esp32>> »></p>
<p></p>
<h2> Ultra-Low-Power Solution</h2>
<p>L’ESP32 est conçu pour les applications mobiles, électroniques portables et pour l’Internet des objets (IOT). Il présente toutes les caractéristiques des puces de faible puissance, notamment le déclenchement d’horloge à gain fin, des modes de puissance multiples et la mise à l’échelle dynamique de la puissance. Par exemple, dans un scénario d’application concentrateur de capteurs IoT basse consommation, l’ESP32 est réveillé périodiquement et uniquement lorsqu’une condition spécifique est détectée. Un cycle de charge faible est utilisé pour minimiser la quantité d’énergie dépensée par la puce. La sortie de l’amplificateur de puissance est également réglable, contribuant ainsi à un compromis optimal entre la plage de communication, le débit binaire et la consommation d’énergie. </p>
<h2>Solution complète pour une intégration</h2>
<p>ESP32 est une solution hautement intégrée pour les applications Wi-Fi et Bluetooth IoT, pour environ 20 composants externes. L’ESP32 intègre un commutateur d’antenne, un <a href=balun RF, un amplificateur de puissance, un amplificateur de réception à faible bruit, des filtres, et surtout des modules de gestion de l’alimentation. En tant que telle, l’ensemble de la solution occupe quasiment la même surface qu’un ESP8266.
L’ESP32 utilise le CMOS pour la radio et la bande de base entièrement intégrées sur une puce, tout en intégrant un étalonnage avancé des circuits qui permettent à la solution de supprimer les imperfections de circuit externes ou de s’adapter aux changements des conditions externes.

En tant que tel, la production en série des solutions ESP32 ne nécessite pas de tests Wi-Fi coûteux et spécialisés, ce qui en fait un module abordable.

DATASHEET:

Wi-Fi Key Features
• 802.11 b/g/n
• 802.11 n (2.4 GHz), up to 150 Mbps
• WMM
• TX/RX A-MPDU, RX A-MSDU
• Immediate Block ACK
• Defragmentation
• Automatic Beacon monitoring (hardware TSF)
• 4 × virtual Wi-Fi interfaces

Vue d’ensemble
• Prise en charge simultanée des modes Infrastructure Station (client WIFI), SoftAP (Point d’accès) et Promiscuous (les 2 simultanéments). Notez que lorsque ESP32 est en mode Station et il effectue une analyse, et modifie le canal SoftAP.
• Antenne diversity

Bluetooth
• Compliant with Bluetooth v4.2 BR/EDR and BLE specifications
• Class-1, class-2 and class-3 transmitter without external power amplifier
• Enhanced Power Control
• +12 dBm transmitting power
• NZIF receiver with –97 dBm BLE sensitivity
• Adaptive Frequency Hopping (AFH)
• Standard HCI based on SDIO/SPI/UART
• High-speed UART HCI, up to 4 Mbps
• Bluetooth 4.2 BR/EDR BLE dual mode controller
• Synchronous Connection-Oriented/Extended (SCO/eSCO)
• CVSD and SBC for audio codec
• Bluetooth Piconet and Scatternet
• Multi-connections in Classic BT and BLE
• Simultaneous advertising and scanning
1.4 MCU and Advanced Features
1.4.1 CPU and Memory
• Xtensa® single-/dual-core 32-bit LX6 microprocessor(s), up to 600 MIPS (200 MIPS for ESP32-S0WD, 400
MIPS for ESP32-D2WD)
• 448 KB ROM
• 520 KB SRAM
• 16 KB SRAM in RTC
• QSPI supports multiple flash/SRAM chips Espressif Systems 2 ESP32 

Fréquence d’horloge
• Internal 8 MHz oscillator with calibration
• Internal RC oscillator with calibration
• External 2 MHz ~ 60 MHz crystal oscillator (40 MHz only for Wi-Fi/BT functionality)
• External 32 kHz crystal oscillator for RTC with calibration
• Two timer groups, including 2 × 64-bit timers and 1 × main watchdog in each group
• One RTC timer
• RTC watchdog

Interface de périphériques avancée
• 34 × programmable GPIOs
• 12-bit SAR ADC up to 18 channels
• 2 × 8-bit DAC
• 10 × touch sensors
• 4 × SPI
• 2 × I²S
• 2 × I²C
• 3 × UART
• 1 host (SD/eMMC/SDIO)
• 1 slave (SDIO/SPI)
• Ethernet MAC interface with dedicated DMA and IEEE 1588 support
• CAN 2.0
• IR (TX/RX)
• Motor PWM
• LED PWM up to 16 channels
• Hall sensor
1.4.4 Security
• Secure boot
• Flash encryption
• 1024-bit OTP, up to 768-bit for customers
• Cryptographic hardware acceleration:
– AES
– Hash (SHA-2)
– RSA
– ECC

Enfin pour couronner le tout le module est compatible avec ESPeasy !! Sources: espresssif

Publié par admin dans Non classé, 0 commentaire

ESP EASY & JEEDOM

Piloter un ESP8266 flashé avec ESPEASY grâce à JEEDOM.

Un ESP8266 – NodeMCU – peut fonctionner seul, mais pour mon projet un serveur JEEDOM installé sur un Raspberry PI3 pilotera les ESP . Le choix de JEEDOM est arbitraire, je testerai dans un second temps d’autres systèmes, je pense notamment à Domoticz ou encore à home-assistant.
Lorsque mon installation sera terminée, je me ferai un avis sur les systèmes d’exploitation domotique.
Je profite de ce post pour vous parler également de NEXTDOM qui est un fork open source de JEEDOM , qui vous permettra d’obtenir pas mal de plugins payant, gratuitement !! mais je ferais un article spéciale sur l’installation d’un serveur de domotique.

Revenons à nos moutons, voici la marche a suivre pour faire fonctionner nos ESP8266 avec JEEDOM:

Installer le plugin ESPeasy depuis le market (gratuit)

Une fois les dépendances installé ainsi que le demon OK, il va falloir rendre visible JEEDOM pour ESPEASY, il faut pour cela passer en mode inclusion :

Une fois votre serveur domotique en mode inclusion il va falloir paramétrer ESPeasy avec les renseignements fourni par JEEDOM afin qu’ils puissent communiquer ensemble:

Rendez vous donc dans ESP easy Mega de votre ESP, onglet controllers afin de définir le protocole de communication (généric HTTP)

On lui fournit ensuite l’adresse et le port de communication. Une erreur fréquente est d’oublier de cocher la case ENABLE.

  • Protocol : choisissez Generic HTTP
  • Locate Controller : choisissez Use IP address
  • Controller IP : indiquez l’adresse IP de la box Jeedom
  • Controller Port : indiquez 8121
  • ENABLED
  • Enregistrez avec submit

Enfin dernière étape, on sort du mode inclusion de JEEDOM:

Pour aller un peu plus loin, voici un peu de lecture:

Je reviendrai plus en détails sur l’intégration et les divers paramétrages, mais en gros voici à quoi ressemble l’intégration d’un ESP dans JEEDOM:

Publié par admin dans ESP8266, JEEDOM, WEMOS D1, WIFI, 0 commentaire

ESP8266 – Présentation –

L’ESP8266 est un circuit intégré à microcontrôleur avec connexion Wi-Fi développé par le fabricant chinois Espressif. Il va nous servir de passerelle pour nos équipements à piloter.

L’ESP8266 possède autant de versions que de clones, personnellement j’utilise des WEMOS D1 mini, qui me paraissent d’un bon rapport qualité prix.

L’ESP8266 d’Espressif Systems n’est autre qu’un microcontrôleur à cœur Tensilica Xtensa LX106 (processeur RISC 32 bits) complété de fonctionnalités Wifi associées à une mémoire flash contenant le firmware.

En gros, c’est une carte Arduino connecté en WIFI, mais je la trouve plus facile de prise en main pour un néophyte. Elle possède les mêmes type de sortie qu’un raspberry PI, mais en cas de pépin, ça vous coûtera beaucoup moins cher.

Quelques chiffres:

  • 32-bit RISC CPU: Tensilica Xtensa LX106, 80 MHz ;
  • 64 Kio de RAM instruction, 96 Kio de RAM data ;
  • QSPI flash externe – 512 Kio à 4 Mio (supporte jusqu’à 16 Mio) ;
  • IEEE 802.11 b/g/n Wi-Fi ;
  • 16 broches GPIO ;
  • Interfaces SPII²C ;
  • Interface I²S avec DMA (partageant les broches avec les GPIO) ;
  • UART sur des broches dédiées, plus un UART dédié aux transmission pouvant être géré par GPIO2 ;
  • 1 10-bit ADC

Les modules à base d’ESP8266  sont conçu pour une utilisation via l’interface série et fournissent une connectivité Wifi en prenant en charge les protocoles réseaux TCP/IP, mais aussi des fonctionnalités de plus haut niveau comme HTTP.

On peut donc, depuis une carte Arduino, simplement envoyer des requêtes HTTP et obtenir les réponses. Autrement dit, on spécifie des URL et on reçoit le contenu des pages.

Mais l’ESP8266 est un microcontrôleur, exactement comme l’Atmel AVR ATmega328p d’une carte Arduino Uno ou le AT91SAM3X8E (ARM Cortex-M3) d’une Arduino Due. C’est un composant programmable pouvant recevoir un code à exécuter, dès lors qu’on dispose du compilateur et des outils de programmation adaptés.

L’ESP8266 peut se programmer de plusieurs façons :

  • Avec des scripts Lua, interprétés ou compilés, avec le firmware NodeMCU2 ;
  • En C++, avec l’IDE Arduino3 ;
  • En JavaScript, avec le firmware Espruino4 ;
  • En MicroPython, avec le firmware MicroPython5 ou CircuitPython6 ;
  • En C, avec le SDK d’Espressif ;
  • En C, avec le SDK esp-open-sdk7 basé sur la chaîne de compilation GCC ;
  • En Go, avec le framework Gobot8.

Mais quelques développeurs ont eu une bien meilleure idée. Si le cœur de l’ESP8266 n’est qu’un microcontrôleur (à 80 Mhz tout de même) qui ne fait qu’exécuter un programme, pourquoi ne pas lui faire exécuter un code compilé !  Et c’est ainsi qu’a vu le jour ESP EASY.

Vous l’aurez compris, ce composant sait faire à peu prêt tout, sauf le café. Le projet ESP-EASY promet une utilisation simple de ce composant, sans mettre les doigts dans du code, et c’est ce que nous allons tester ici, très vite je l’espère….

Publié par admin dans Non classé, 0 commentaire

L’eclairage du lundi, du solaire pour notre ESP8266!

Salut,

je viens de finir de recevoir le matos pour charger les batteries (18650) pour mes ESP8266 a base de ESP EASY. Pour ce faire, on va pas réinventer la roue pour la partie chargeur, on trouve pas mal de chose entre 5 et 10 euros sur amazon. Par exemple, niveau cellule, j’ai fait le choix de cellule mono-cristallin à souder, ce qui me permettra de pouvoir choisir le nombre de cellules, par application et un prix de revient un peu moins élevé.

Avant de souder je vais finir d’imprimer des supports pour les cellules, je ferais peut-être éventuellement une video sur le brasage de l’aluminium .

VIKOCELL Kit de bricolage pour panneaux solaires 10pcs 6×6
Contrôleur de charge polaire

Je compte utiliser les panneau pour alimenter la station météo et la camera IP du jardin, pas de grosse dépense du coup, mais qui j’espère me suffira pour être autonome tout l’hiver.

Bonne semaine

F

Publié par admin dans blog, 0 commentaire

Dimanche bilan

Bon allez, c’est dimanche et j’ai dit qu’il fallait écrire un post par jour, pour bien commencer, alors au boulot ! Du coup, comme il faut que j’installe mon projet au fur et a mesure que j’avance ce blog, afind de vous donner des retour, j’ai installé le serveur a base de raspberry PI3A+ ce week-end: objectif up-time 99%.

Pour ce qui débarquerai le projet consiste a faire un peu de domotique à en transformant les objets du quotidien, voilà comment va fonctionner mon installation :

—> internet —–> BOX internet —-> serveur RPI —> ESP8266 (équipements: lampe, volet, alarme..).

Du coup, j’ai planqué le serveur a proximité du compteur, histoire de pouvoir suivre les consommation électrique en direct. L’idée du raspberry Pi3 A+ comme serveur ne semble pas la meilleur idée mais pour le moment ça devrait faire l’affaire.

Voilà, pour l’avancement du projet comme vous pouvez le voir, j’ai investi dans un adaptateur secteur 5V costaud, on verra avec le temps. Mais l’idée que l’installation consomme plus que les économies qu’elle permet serait dommage. Du coup je me penche sur du photovoltaïque, avec des cellules mono élément a soudé :

cellules solaire a souder

Mon problème c’est qu’il sont presque trop grand pour ma largeur d’impression max de mes imprimantes 3D. Du coup comme le temps est pourri, j’ai encore un peu de temps a la réflexion.

Voilà sinon, quelques nouvelles des travaux en cours autour du node 32

Bonne semaine !

F

Publié par admin dans blog, 0 commentaire

Jour 2 – Avancement du projet – ESP8266

Bon les premières pièces sortent doucement de l’imprimante, j’essaie d’avancer doucement. Une fois terminé, je publierais mes pièces sur Thingverse, éventuellement ça peu servir…. En attendant j’ai ouvert un compte vite fait mais je modélise à l’aide thinkercad du coup c’est pas l’idéal pour partager, dès fois qu’un âme charitable passe par là… (fanf63(@)protonmail.fr).

 

Parallèlement a tout ce qui est design, je mène mes premiers essais afin d’avoir quelques choses d’autonome, partant du principe qu’une camera IP revient à 4 centimes /jour d’électricité compté 10 pour votre serveur à base de raspberry etou plus pour vos serveurs a base d’ancien PC.

Du coup régime sec, pour les capteurs IOT, surtout que la recherche des batteries 18650 semble bien aléatoire depuis l’arrivé d’acteur majeur sur le marché.

Shiel: alimentation via 18650
Le serveur JEEDOM et son 1er acolyte

Côté serveur, a tord ou a raison mon choix c’est portée sur un raspberry 3A+ pensant que celui consommé moins que le B, ce qui est faux à travail identique… Du coup il est prêt pour en recevoir plein sa gueule, j’ai abandonné le stockag SD pour du DD SSD ! Le tout devant rentrer en fonction ce week end, après que l’ensemble des essais ont était mené a bien.

RPI3 SSD
RPI 3 A+ SSD 64Go
LCD / ESP82266 / ESPEASY / RELAY / BM280
Publié par admin dans blog, 0 commentaire

Ouverture de domotics.fr

je vous présente mon blog tout neuf, sans prétention qui va être là surtout comme aide mémoire a mes projets. Vous trouverez ici mon humble contribution a ce bazaro de l’internet, ma maigre contribution à vous faire partager des choses originales DIY.
L’idée d’ouvrir ce blog m’est venue en découvrant l’ESP8266 pendant ces fêtes de fin d’année. J’avais un petit projet domotique avec les enfants et finalement, ça c’est transformé en fascination pour l’engin ^^.

Vous allez me dire? il veux en venir où avec son ESP8266 ? Quesako son truc !

Bon, c’est une petite puce d’originale, qui permet de dialoguer via WIFI avec ses objets préférés et qui coûte pratiquement rien ! L’internet des objets (IOT), le big data débarque à la maison 😉

Le concept n’est pas nouveau, mais celui-ci est particulierment user friendly

Le projet ambitieux permettant via wifi et sans programmation de piloter des objets ou d’obtenir des données depuis des capteurs est développé par:

www.letscontrolit.com/

En attendant la publication des articles, vous trouverez chez les confrères quelques travaux intéressant:

fais-le-toi-meme.frprojetsdiy.fr 

 

Pas de grand discours pour ce premier post, je dois encore finir quelques petits réglages du site, mettre en place le https, imaginer le choix d’une charte graphique, bref tout reste à faire…

Alors je vous dis a bientôt

Soyez fort

François

Publié par admin dans blog, 0 commentaire